Arayik Haroutiounian cherche à apaiser les craintes sur le corridor de Latchine

Le président de la République d’Artsakh, Arayik Haroutiounian, a insisté sur le fait que la nouvelle route qui remplacera le corridor existant reliant le territoire à l’Arménie sera plus sûre et plus fiable pour la population.

Le corridor de Latchine, large de cinq kilomètres, est devenu le seul lien terrestre du Karabakh avec l’Arménie après la guerre de 2020. Les forces arméniennes se sont retirées du reste du district de Latchine en vertu du cessez-le-feu négocié par la Russie qui a mis fin aux hostilités.

L’accord de trêve prévoit la construction d’ici 2024 d’une nouvelle autoroute Arménie-Karabakh qui contournera la ville de Latchine et deux villages à population arménienne situés dans le couloir protégé par les troupes russes de maintien de la paix.

Les entreprises de construction azerbaïdjanaises et turques ont rapidement construit l’autoroute de 32 kilomètres qui reliera de nouveaux tronçons routiers en Arménie et au Karabakh. Les travaux sur ces tronçons n’ont toujours pas commencé.

Arayik Haroutiounian, le président du Karabakh, a cherché à apaiser les inquiétudes concernant la perte du corridor Latchine existant et ses implications en matière de sécurité lorsqu’il s’est exprimé au parlement local. Il a souligné que le tracé de la route de contournement actuellement construite par l’Azerbaïdjan avait été approuvé par les dirigeants du Karabakh.

« Nous avons choisi ce que nous pensons être la meilleure variante », a déclaré Haroutiounian  aux législateurs de Stepanakert. « Ce sera beaucoup plus sûr et résoudra de nombreux problèmes de sécurité. Nous pouvons expliquer pourquoi ce sera beaucoup plus sûr, mais sans le rendre public ici. »

Haroutiounian a confirmé que la partie arménienne devra évacuer les résidents arméniens restants de la ville de Latchine et de l’un des deux villages voisins, Sus. Il a dit qu’il espère toujours garder le contrôle de l’autre village, Aghavno.

« Le document [de cessez-le-feu] dit que nous devons nous retirer de la ville de Berdzor (Latchine) », a-t-il dit. « Mais en ce qui concerne Aghavno, nous avons encore des choses à faire. Nous continuons à mener des négociations dans ce sens.

Le Premier ministre Nikol Pachinian a toutefois indiqué qu’Aghavno serait également rendu à Bakou. Il a déclaré que les habitants de ce village bénéficieront de nouveaux logements en Arménie et au Karabakh.

© 2022 Tous droits réservés