FRANCE – La semaine de la culture arménienne à Cannes

Du 3 au 11 février, la semaine de la culture arménienne se tient à Cannes, sous le titre général « Comme un parfum d’Arménie à Cannes ».

Durant une semaine, de nombreux et divers événements sont au programme, tels que des conférences, des expositions, des projections de films, des spectacles de danse, de musique, de théâtre, etc., etc.

Les auteurs de cette belle initiative sont le maire de Cannes, David Linard et la Municipalité, en étroite collaboration avec l’Union arménienne de Cannes et ses environs, dont la présidente est Yasmine Alfieri-Yardimian.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu le 3 février dans les salles de l’« Espace Miramar », en présence de nombreuses personnalités, telles que l’Ambassadeur d’Arménie SEMme Hasmik Tolmajian, le Consul principal de Marseille Ara Mkrtchian, des députés, des membres du Conseil municipal, artistes, intellectuels.

Le discours d’ouverture a été prononcé par le maire, qui a souligné l’amitié entre la France et l’Arménie, mettant l’accent sur la citoyenneté exemplaire des  Arméniens, notant que tout en restant attachés à leurs racines, ils se sentent Français à part entière. Le maire de Cannes a également condamné l’attaque de l’Azerbaïdjan contre l’Artsakh et a attiré l’attention de la communauté internationale sur la menace actuelle de l’Azerbaïdjan contre les régions du sud de l’Arménie et a invité à rester extrêmement vigilants.

Se  sont ensuite respectivement exprimées Mme Alfieri-Yardimian – qui a particulièrement souligné que la culture arménienne est bel et bien un trésor vivant –  ainsi que la députée Alexandra Martin, Mme Hasmik Tolmajian. Après une pause musicale assurée par le musicien André Manoukian, David Linard a inauguré l’exposition de photographies de l’Artsakh d’Antoine Agoudjian.

Ensuite, la situation et l’avenir de l’Arménie et de l’Artsakh ont été au centre d’une table ronde animée par Gérard Hovakimian, à laquelle ont participé le journaliste, géopoliticien Tigran Yegavian, le directeur adjoint de Figaro-Magazine, Jean-Christophe Buisson, et le photographe Antoine Agoudjian.

Cette journée exceptionnelle s’est achevée par un dîner offert par le Maire, auquel étaient conviés une centaine d’invités.