La Banque mondiale accorde un prêt de 25 millions de dollars l’amélioration de l’éducation

Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé un prêt de 25 millions de dollars pour le financement supplémentaire du projet d’amélioration de l’éducation (EIP) en Arménie. Le projet, qui couvre trois niveaux d’enseignement, contribuera à renforcer la trajectoire scolaire et le capital humain des enfants arméniens et s’aligne sur les stratégies gouvernementales et sectorielles à moyen et long terme.

« La mise en place d’un système éducatif équitable et de haute qualité est essentielle non seulement pour la croissance, mais aussi pour donner l’espoir d’un avenir meilleur à la jeunesse arménienne », déclare Carolin Geginat, responsable pays de la Banque mondiale pour l’Arménie. « Avec ce projet, le gouvernement vise à améliorer la pertinence, la qualité et l’accès aux services éducatifs à tous les niveaux, y compris dans les premières années de l’enfant et pour l’enseignement supérieur. Le projet contribue de manière importante au renforcement du capital humain de l’Arménie et à l’amélioration de la compétitivité de l’économie. »

Le premier volet portera sur l’amélioration de la qualité de l’enseignement général en finançant 80 préscolaires communautaires supplémentaires en éducation préscolaire pour les enfants de quatre à six ans, ainsi que la formation des enseignants et des directeurs affectés aux nouvelles préscolaires. Dans ce même cadre, l’élaboration de politiques fondées sur des données factuelles pour améliorer la gestion, l’enseignement et l’apprentissage sera encouragée. Deux cent laboratoires scolaires de l’enseignement général seront équipés et meublés et dotés de ressources pour aider les enseignants à mettre en œuvre une approche d’apprentissage par projet dans le cadre du programme révisé de sciences, technologie, ingénierie et mathématiques STEM.

La deuxième composante financera des projets d’établissements d’enseignement supérieur (EES) pour améliorer la pertinence du marché du travail, l’efficacité organisationnelle et l’équité en matière d’inscription et d’autres opportunités. Un appel à propositions dans le cadre du Fonds pour les innovations compétitives (CIF) accueillera des projets visant à développer des approches innovantes pour renforcer l’enseignement des STEM dans les universités et l’éducation de base.

Le projet initial du PEI a produit d’excellents résultats à ce jour. 136 écoles maternelles ont été créées et environ 3 500 enfants de cinq et six ans ont été inscrits dans tout le pays. Treize écoles ont été entièrement réhabilitées et rénovées, et que 107 lycées ont été équipés d’équipements de laboratoire et de mobilier pour les matières STEM. Un système d’information sur la gestion de l’éducation (EMIS) qui enregistre les évolutions à tous les niveaux a été mis en place et est pleinement opérationnel et étendu à l’ensemble du pays. 4 475 enseignants et personnels administratifs ont été formés à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Des subventions pour 18 projets de recherche ont été accordées à 15 universités à travers l’Arménie.

La Banque mondiale accordera un prêt de la BIRD de 25 millions de dollars à écart variable, avec un délai de grâce de 14,5 ans et une durée de remboursement totale de 25 ans. La contribution du gouvernement est de 6,25 millions de dollars. Depuis son adhésion à la Banque mondiale en 1992 et à l’IDA en 1993, les engagements envers l’Arménie se sont élevés à environ 2 502 870 millions de dollars.

© 2022 Tous droits réservés