L’Arménie tente de conclure des accords d’armement avec l’Inde

Une délégation de responsables militaires arméniens se serait rendue en Inde pour explorer la possibilité d’acheter des drones de combat et d’autres armes fabriqués en Inde.

Le service d’information basé à Mumbai, dnaindia.com, a rapporté cette semaine que la délégation « est venue armée d’une liste de courses » lorsqu’elle a rencontré des responsables indiens le mois dernier. Citant un responsable anonyme, il a déclaré que les drones « figuraient en bonne place sur la liste ».

Le ministère arménien de la Défense a refusé de commenter la visite annoncée de ses représentants en Inde ou son intérêt plus large pour le matériel militaire indien.

En visite à Erevan au début du mois, un haut responsable du ministère indien des Affaires extérieures a déclaré que l’Inde et l’Arménie discutaient d’une coopération militaire « à long terme » dans le cadre de leurs efforts pour approfondir leurs liens. Le responsable, Sanjay Verma, s’est exprimé lors d’une session d’une commission intergouvernementale indo-arménienne sur la coopération bilatérale.

Le ministre des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan, qui a coprésidé la session avec Verma, a énuméré « la défense et la coopération militaro-technique » parmi les domaines « très prometteurs pour nos pays ».

Mirzoyan s’est entretenu avec le ministre indien des Affaires étrangères Subrahmanyam Jaishankar en avril en marge d’une conférence internationale tenue en Inde. Il s’agissait de leur troisième rencontre en tête-à-tête en huit mois. Jaishankar s’est rendu en Arménie en octobre dernier.

« L’Inde considère l’Arménie non seulement comme un ami mais comme un bon contrepoids à la Turquie dont le président Recep Tayyip Erdogan a été particulièrement belliqueux sur la question du Cachemire et a suivi un certain nombre de politiques hostiles à l’Inde », a écrit dnaindia.com. Il a noté que l’ennemi juré de l’Inde, le Pakistan, est allié à la Turquie et à l’Azerbaïdjan.

Le Pakistan a fortement soutenu l’Azerbaïdjan pendant la guerre arméno-azerbaïdjanaise de 2020 sur le Haut-Karabakh. Mais il a nié les allégations selon lesquelles des soldats pakistanais auraient participé à la guerre de six semaines du côté azerbaïdjanais.

En revanche, l’Inde a soutenu les efforts de paix au Karabakh menés par les États-Unis, la Russie et la France. Il a soutenu l’Arménie dans le différend frontalier arméno-azerbaïdjanais qui a éclaté en mai 2021. Dans un communiqué publié à l’époque, le ministère indien des Affaires étrangères a appelé Bakou à « retirer immédiatement ses forces et à cesser toute autre provocation ».

Des responsables militaires arméniens s’étaient déjà rendus en Inde en août 2018 pour discuter d’éventuels accords d’armement. Le quotidien Times of India rapportait à l’époque qu’ils s’intéressaient aux systèmes de lance-roquettes multiples Pinaka fabriqués par une société de défense indienne.

© 2022 Tous droits réservés