Le président iranien discute avec Pachinian des pourparlers entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan

Le président iranien Ebrahim Raisi a déclaré que Téhéran restait opposé à tout changement dans la « géopolitique de la région » lorsqu’il a discuté des pourparlers de paix arméno-azerbaïdjanais avec le Premier ministre Nikol Pachinian par téléphone.

Selon une déclaration du gouvernement arménien, Pachinian a informé Raisi de sa rencontre du 22 mai avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, organisée par le haut responsable de l’Union européenne, Charles Michel.

Raisi, cité par son bureau, s’est félicité des « progrès » réalisés lors du sommet de Bruxelles. Il a exprimé l’espoir qu’Erevan et Bakou régleront « les problèmes restants » grâce au respect mutuel de la « souveraineté et de l’intégrité territoriale ».

« La préservation de la géopolitique de la région, y compris les frontières internationales, et le respect de la souveraineté nationale des pays sont des principes soutenus par la République islamique d’Iran », a-t-il déclaré, selon le bureau.

Les deux dirigeants ont également discuté des relations arméno-iraniennes lors de leur dernière conversation téléphonique initiée par Pachinian, et plus spécifiquement de la mise en œuvre de projets conjoints d’énergie et de transport.

« Cette coopération renforcera la paix, la stabilité et la prospérité économique et commerciale dans la région », a déclaré Raisi.

Le président iranien a également été cité par son bureau comme mettant en garde contre « l’influence d’Israël dans la région ». Les pays de la région doivent faire preuve de « prudence » dans leurs relations avec l’État juif, a-t-il déclaré.

Il n’était pas clair si Raisi faisait référence à la récente décision de l’Arménie de renvoyer son ambassadeur en Israël. Le gouvernement de Pachinian a été critiqué par de hauts responsables iraniens après avoir décidé en 2019 d’ouvrir une ambassade arménienne à Tel-Aviv.

Erevan a rappelé son ambassadeur en Israël pendant la guerre de 2020 pour protester contre la livraisons d’armes israéliennes à l’Azerbaïdjan.

© 2022 Tous droits réservés