L’Iran met à nouveau en garde contre tous « changements géopolitiques » dans le Caucase du Sud

Un haut responsable de la sécurité iranienne a réaffirmé l’opposition de Téhéran aux « changements géopolitiques » dans le Caucase du Sud, ainsi que son soutien à la souveraineté arménienne sur les routes de transit traversant l’Arménie lors de sa récente visite à Erevan.

Ali Shamkhani, le secrétaire du secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, a rencontré le Premier ministre Nikol Pachinian et son homologue arménien pour des entretiens axés sur la sécurité régionale et la coopération économique arméno-iranienne.

« Ali Shamkhani a souligné que l’Iran considère comme inacceptable toute tentative de changement de la situation géopolitique dans la région et a noté que son pays soutient également le processus de déblocage des infrastructures [de transport] dans le cadre de la préservation de l’intégrité territoriale et de la souveraineté des États », a déclaré le bureau de presse de Pachinian dans un communiqué.

D’autres responsables iraniens, notamment le président Ebrahim Raisi, ont fait des déclarations similaires ces derniers mois dans le cadre des négociations arméno-azerbaïdjanaises sur le rétablissement des liaisons de transport entre les deux États du Caucase du Sud.

Selon la déclaration du gouvernement arménien, Shamkhani a déclaré à Pachinian que l’Iran est prêt à approfondir ses liens avec l’Arménie « dans tous les domaines ». Les deux hommes ont souligné à cet égard l’importance d’accroître les échanges bilatéraux et de mettre en œuvre des projets conjoints dans les domaines de l’énergie et des transports.

L’agence de presse officielle iranienne IRNA a cité Shamkhani disant à Armen Grigorian, le secrétaire du Conseil de sécurité arménien, que Téhéran ne voit « aucune limite à l’expansion des relations bilatérales, car les nations iranienne et arménienne se sont soutenues au cours des dernières décennies dans les moments difficiles au niveau régional et au niveau international ».

Le bureau de Grigorian a déclaré que les deux responsables ont souligné l’importance de Chabahar, un port de fret iranien dans le golfe d’Oman, « dans le contexte des relations arméno-iraniennes et en particulier du développement du Sunik ».

L’Inde a construit deux terminaux à Chabahar pour contourner le Pakistan dans le trafic de fret avec l’Iran, l’Afghanistan et les pays d’Asie centrale.

Réunis à Erevan en octobre dernier, le ministre des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan et son homologue indien Subrahmanyam Jaishankar ont appelé à établir une liaison de transport arméno-indienne passant par Chabahar. Mirzoyan a déclaré que le port iranien pourrait être utilisé pour les expéditions de fret non seulement vers l’Arménie, mais aussi vers la Géorgie voisine, la Russie et même l’Europe.

© 2022 Tous droits réservés