Moscou réagit aux critiques arméniennes sur le contingent russe

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a répondu aux critiques du Premier ministre Nikol Pachinian à l’encontre des forces russes de maintien de la paix en Artsakh suite aux combats meurtriers de mercredi.

Pachinian s’est plaint que Bakou avait intensifié les violations du cessez-le-feu malgré la présence des 2 000 soldats de la paix déployés après la guerre arméno-azerbaïdjanaise de 2020. Il a appelé à « ajuster les détails de l’opération de maintien de la paix au Haut-Karabakh ». En particulier, il a suggéré de donner au contingent russe un « mandat international plus large ».

« Si nous voyons que des solutions ne sont pas possibles dans un format trilatéral [russe-arménien-azéri], nous devrons penser à activer des mécanismes internationaux supplémentaires », a averti Pachinian sans donner plus de détails.

Commentant les remarques de Pachinian, Lavrov a déclaré : « Il m’est difficile de répondre à cette question car nous n’avons pas vu de propositions concrètes dont le Premier ministre arménien souhaite discuter dans le cadre de l’opération de maintien de la paix russe au Haut-Karabakh. »

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les forces russes « mettaient tout en œuvre pour stabiliser la situation sur le terrain ».

Viktor Bondarev, un haut responsable de la chambre haute du parlement russe, a également défendu les forces russes, affirmant qu’il était convaincu qu’ils empêcheraient une autre guerre arméno-azerbaïdjanaise. Dans un article sur les réseaux sociaux, Bondarev a également affirmé que le conflit du Karabakh était « éteint, mais pas résolu ».

Le commandant du contingent russe, le général de division Andrei Volkov, a rencontré un groupe de personnalités publiques du Karabakh et d’hommes politiques marginaux. Un communiqué publié par le contingent russe indique que Volkov leur a assuré que Moscou ferait tout pour empêcher une nouvelle recrudescence des tensions.

Certains participants à la réunion sont repartis mécontents et ont rassemblé plusieurs dizaines de partisans lors d’une manifestation à Stepanakert.

© 2022 Tous droits réservés