Nouveaux signes de rapprochement entre l’Arabie saoudite et l’Arménie

L’Arménie a exprimé son soutien à la candidature de l’Arabie saoudite pour accueillir l’exposition universelle « Expo 2030 », un nouveau signe de rapprochement entre les deux États qui n’entretiennent pas de relations diplomatiques.

Le ministre des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan a annoncé l’approbation lors d’un appel téléphonique avec le ministre d’État saoudien aux Affaires étrangères Adel al-Jubeir.

Le ministère arménien des Affaires étrangères a déclaré que les deux hommes avaient discuté des « perspectives de développement des relations » entre leurs nations et souligné l’importance de promouvoir le commerce bilatéral et les « projets d’investissement ».

« Le ministre Mirzoyan a informé son interlocuteur que l’Arménie soutient la demande de l’Arabie saoudite d’organiser l’Exposition universelle de 2030 à Riyad », a ajouté le ministère dans un communiqué.

Mirzoyan a fait cette déclaration une semaine après que la Russie a retiré sa demande officielle d’accueillir l’événement mondial. Moscou a déclaré que le processus de sélection ne peut pas être équitable en raison des efforts de l’Occident pour l’isoler sur la scène mondiale.

L’Arabie saoudite a refusé pendant des décennies d’établir des relations diplomatiques avec l’Arménie en raison de son conflit avec l’Azerbaïdjan. Le royaume a signalé un changement dans cette politique après que ses relations la Turquie se soient considérablement détériorées.

Le changement de politique a été mis en évidence en octobre dernier par la visite du président arménien Armen Sarkissian à Riyad. Sarkissian était assis à côté du dirigeant de facto de l’Arabie saoudite, le prince héritier Mohammed bin Salman, lors de la cérémonie d’ouverture d’une conférence internationale qui s’y tenait.

Riyad a signalé de nouvelles ouvertures à Erevan en février de cette année lorsque le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan Al Saud, et Mirzoyan ont eu des entretiens en marge de la conférence de Munich sur la sécurité en Allemagne.

Il s’agissait de la toute première rencontre en face à face des diplomates des deux pays. Le ministère saoudien des Affaires étrangères a déclaré avoir « examiné les relations bilatérales dans divers domaines » et exploré « les possibilités de renforcer la coordination bilatérale ». On ne sait toujours pas si le royaume est désormais prêt pour une normalisation complète des relations.

© 2022 Tous droits réservés