Poutine et Pachinian s’engagent à renforcer les liens alliés entre la Russie et l’Arménie

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian se sont à nouveau engagés à approfondir davantage les relations entre leurs pays lors de leur quatrième appel téléphonique en un mois.

Poutine et Pachinian se sont félicités à l’occasion du 25e anniversaire de la signature d’un traité russo-arménien sur « l’amitié, la coopération et l’assistance mutuelle ».

Selon le Kremlin, les deux dirigeants ont réaffirmé leur « intention mutuelle de renforcer davantage les liens alliés entre la Russie et l’Arménie ».

Le gouvernement arménien a également déclaré qu’il était convaincu que les relations bilatérales « continueront à se renforcer dans divers domaines ».

Poutine et Pachinian se sont déjà engagés à renforcer « l’alliance privilégiée » de la Russie et de l’Arménie dans une déclaration conjointe publiée après leurs entretiens tenus à l’extérieur de Moscou en avril. Ils ont déclaré que Moscou et Erevan chercheraient à « surmonter conjointement les défis » découlant des sanctions économiques occidentales imposées après l’invasion russe de l’Ukraine.

« Nous apprécions sincèrement notre amitié avec l’Arménie fraternelle et sommes déterminés à renforcer davantage l’alliance russo-arménienne pour le bien de la prospérité de nos pays et de nos peuples », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué à l’occasion de l’anniversaire du traité bilatéral.

Poutine et Pachinian ont également discuté du conflit du Haut-Karabakh. Ils ont spécifiquement examiné « certains aspects pratiques » de la mise en œuvre des accords arméno-azéris négociés par Moscou pendant et après la guerre de 2020 au Karabakh, a rapporté le Kremlin sans donner plus de détails.

La question du Karabakh était en tête de l’ordre du jour de leurs trois conversations téléphoniques précédentes qui ont eu lieu plus tôt en août.

Éditorial