Premier appel téléphonique entre Pachinian et Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le Premier ministre arménien Nikol Pashinian ont discuté des efforts en cours pour normaliser les relations entre leurs pays lors de leur toute première conversation téléphonique lundi.

« Les dirigeants ont souligné l’importance du processus bilatéral de normalisation des relations entre leurs pays, qui contribuera également à renforcer la paix et la stabilité dans la région », lit-on dans la lecture officielle arménienne de l’appel.

Selon le communiqué, Erdogan et Pachinian ont déclaré qu’ils s’attendent à une mise en œuvre rapide des accords pour ouvrir la frontière turco-arménienne aux citoyens de pays tiers et pour permettre les expéditions mutuelles de fret par voie aérienne.

Le bureau de presse présidentiel turc a publié une déclaration pratiquement identique sur la conversation citée par l’agence de presse officielle Anatolia.

Les envoyés spéciaux des deux États voisins sont parvenus aux accords lors d’un quatrième cycle de pourparlers de normalisation qui s’est tenu à Vienne le 1er juillet. Les ministères des Affaires étrangères turc et arménien ont déclaré après les pourparlers que les « citoyens de pays tiers » seront autorisés à traverser la frontière terrestre « le plus tôt possible. » Ils n’ont donné aucune date possible.

L’appel téléphonique de lundi a marqué le tout premier contact direct entre Pachinian et Erdogan.

Pachinian aurait proposé de rencontrer Erdogan en septembre dernier. Le dirigeant turc a semblé conditionner une telle réunion à l’accord de l’Arménie d’ouvrir un corridor de transport qui relierait l’Azerbaïdjan à son enclave du Nakhitchevan. Plus tôt en 2021, il a fait écho aux demandes de l’Azerbaïdjan pour la reconnaissance arménienne de la souveraineté azerbaïdjanaise sur le Haut-Karabakh.

© 2022 Tous droits réservés