15/04/2019

Communiqué du CCAF : Solidarité avec Sonia Krimi


DR

Le CCAF exprime son entière solidarité envers la députée d'En Marche Sonia Krimi, cible d'une intolérable campagne de haine, accompagnée d'appels au meurtre, sur twitter. Ces milliers de messages, qui s'inscrivent dans le sillage des propos négationnistes de Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères à la réunion de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN le 12 avril à Antalya, témoignent de l'effroyable fanatisme qui perdure en Turquie 100 ans après le génocide des Arméniens. Ces prises de position, aggravées par les déclarations racistes du président de la Grande Assemblée nationale de Turquie à propos des origines tunisiennes de Sonia Krimi, en disent long sur la nature de cet Etat construit sur le cadavre des Arméniens, les massacres, l'éradication et l'oppression de ses autres populations, et structuré par 100 ans de négationnisme, selon les mots de l'historien turc Taner Akçam. Elles montrent encore, si besoin était, l'arrogance nationaliste des dirigeants de ce pays, qui au lieu de demander enfin pardon aux victimes et de s'engager sur la voie des réparations, continuent à verser du sel sur les plaies jamais cicatrisées et à entretenir la haine.
Le CCAF salue le courage de Sonia Krimi et de la France, qui n'a pas de leçons à recevoir d'un régime turc autoritaire et fascisant. Il dénonce une nouvelle fois la violence de cet Etat qui n'a pas sa place en Europe, comme l'a indiqué d'une certaine manière le Parlement européen en demandant le 13 mars dernier la suspension des négociations d'adhésion avec la Turquie.

Bureau national du CCAF
(Conseil de coordination des organisations arméniennes de France)
13 avril 2019

Partager
Imprimer
Mots clés associés : Génocide des Arméniens - Parlement turc 
Dernière mise à jour : 15/04/2019 10:06