07/10/2021

L'Iran met en garde contre un « redécoupage des frontières du Caucase du Sud »


L'Iran s'oppose fermement à tout redécoupage des frontières dans le Caucase du Sud, a déclaré mercredi le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian après avoir rencontré son homologue russe Sergueï Lavrov à Moscou.

Amir-Abdollahian s'est rendu en Russie sur fond de tensions croissantes entre l'Iran et l'Azerbaïdjan qui ont suivi la décision de Bakou le mois dernier de percevoir des frais élevés sur les camions iraniens transportant des marchandises vers et depuis l'Arménie.

Il a déclaré à son arrivée dans la capitale russe mardi soir que Téhéran s'attend à ce que Moscou « réagisse à d'éventuels changements dans les frontières des pays régionaux ». Il a également fait écho aux allégations iraniennes selon lesquelles Bakou abriterait des « terroristes » du Moyen-Orient ainsi que du personnel de sécurité israélien près des frontières iraniennes.

Plus tôt lundi, un haut parlementaire iranien aurait accusé Aliev d'avoir tenté de « couper l'accès de l'Iran à l'Arménie » avec l'aide de la Turquie et d'Israël.

Le dirigeant azerbaïdjanais a menacé à plusieurs reprises ces derniers mois d'ouvrir de force un "corridor" terrestre qui relierait l'Azerbaïdjan à son enclave du Nakhitchevan via la province arménienne de Syunik, frontalière de l'Iran. Toutes les routes arméniennes menant à l'Iran passent également par Syunik.

S'exprimant lors d'une conférence de presse conjointe avec Lavrov tenue après leurs entretiens, Amir-Abdollahian a réitéré que tout « changement sur la carte de la région » est inacceptable pour l'Iran. Il a indiqué que la question était à l'ordre du jour de la réunion.

Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré avoir discuté de « la situation dans le Caucase du Sud », mais n'a pas commenté la dispute azerbaïdjano-iranienne. Il a seulement déclaré que Moscou, qui a déployé des troupes russes à Syunik au cours de l'année écoulée, est contre tout jeu de guerre « provocateur » dans la région.

« L'Azerbaïdjan exprime sa préoccupation face aux récents exercices militaires organisés par nos amis iraniens près de ses frontières », a déclaré Lavrov aux journalistes.

Amir-Abdollahian a répliqué que les troupes azerbaïdjanaises et turques ont organisé six exercices conjoints en Azerbaïdjan jusqu'à présent cette année.

Lavrov a également souligné l'importance de "débloquer tous les transports et les liaisons économiques dans cette région" après la guerre arméno-azerbaïdjanaise de l'année dernière.

« Cela profitera non seulement à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan, mais aussi à la Géorgie, ainsi qu'à l'Iran, la Russie et la Turquie, les voisins les plus proches des trois républiques du Caucase du Sud », a-t-il déclaré. « Dans ce contexte, nous avons discuté aujourd'hui de l'initiative [turque] de créer un format 'trois plus trois' : les trois pays du Caucase du Sud et leurs trois grands voisins : la Russie, l'Iran et la Turquie. Nos amis iraniens ont une attitude positive envers cette initiative. »

Amir-Abdollahian s'est envolé pour Moscou mardi un jour après avoir rencontré le ministre arménien des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan à Téhéran. Ce dernier a accusé Bakou de déformer les accords négociés par la Russie qui appellent à l'ouverture de liaisons de transport entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

« À cet égard, nous apprécions hautement la position de l'Iran sur l'intégrité territoriale de l'Arménie et l'inviolabilité de ses frontières », a déclaré Mirzoyan après des entretiens avec son homologue iranien.

Armen Grigorian, le secrétaire du Conseil de sécurité arménien, a également insisté mercredi sur le fait que toute route et/ou voie ferrée reliant le Nakhitchevan au reste de l'Azerbaïdjan serait sous contrôle arménien.

Partager
Imprimer
Dernière mise à jour : 07/10/2021 10:21 
Vision plus opticien

 
Nouveautés boutique
Archives
NH Hebdo N° 287 - 20/01/2022
 
NH Hebdo N° 286 - 13/01/2022
 
NH Hebdo N° 285 - 06/01/2022
 
NH Hebdo N° 284 - 30/12/2021
 
NH Hebdo N° 283 - 23/12/2021