04/07/2020

Le ministre de la Santé défend la réponse du gouvernement au coronavirus

Par Achod Papasian 

Le gouvernement arménien a fait du bon travail pour lutter contre la pandémie de coronavirus et n'est pas le seul responsable du grand nombre d'infections en Arménie, a insisté vendredi le ministre de la Santé Arsen Torossian.

« Mon évaluation politique est que, compte tenu de ses ressources et de sa situation, l'Arménie a très bien géré ce défi mondial », a déclaré Torossian aux journalistes.

« Tous les patients atteints de coronavirus en Arménie reçoivent des soins médicaux adéquats, ce qui n'a pas été le cas dans de nombreux pays plus développés », a-t-il déclaré. « En ce sens, les efforts du gouvernement sont plus qu'appropriés et raisonnables. Quant aux chiffres [d'infection], qui malheureusement ne diminuent pas mais sont enregistrés dans des rassemblements comme celui-ci, plutôt que dans des établissements médicaux, ils dépendent non seulement des mesures prises par le gouvernement, mais aussi de notre comportement à tous. »

« Je peux aussi dire que nous n'avons pas de situation explosive », a poursuivi Torossian. « Selon toutes les projections, nous aurions dû avoir plus de 30 000 cas à l'heure actuelle, mais nous n'en avons en réalité que 27 000. Nous réussissons donc à contenir la propagation [de la maladie] dans une certaine mesure et semble avoir aplati la courbe depuis la mi-juin. »

Le ministère arménien de la Santé a déclaré plus tôt dans la journée que 662 personnes de plus avaient été testées positives pour le coronavirus au cours des dernières 24 heures. Le nombre total de cas de coronavirus enregistrés dans le pays est ainsi passé à 27 320.

Le ministère a également signalé 10 décès supplémentaires dus au COVID-19, ce qui porte le nombre officiel de morts à l'Arménie à 469. Selon lui, 156 autres personnes infectées par le virus sont décédées principalement en raison d'autres maladies préexistantes.

Partager
Imprimer
Dernière mise à jour : 04/07/2020 10:48