26/07/2021

Les combats s'intensifient à la frontière arméno-azérie


Trois soldats arméniens ont été tués et trois autres blessés lors de violents combats avec les forces azerbaïdjanaises qui ont éclaté le long de la frontière arméno-azerbaïdjanaise tôt le 28 juilet.

Le ministère arménien de la Défense a déclaré que les forces azerbaïdjanaises avaient attaqué à l'aube ses positions dans la province de Gegharkounik jouxtant le district de Kelbadjar en Azerbaïdjan.

« L'ennemi essaie d'améliorer ses positions et de créer des conditions favorables pour faire des avancées », a déclaré le ministère dans un communiqué. Les unités de l'armée arménienne « exécutent les tâches de combat qui leur sont assignées », a-t-il déclaré, ajoutant que les hostilités se poursuivaient à 8h30, heure locale. Un autre communiqué publié par le ministère peu de temps après a déclaré que les attaques azerbaïdjanaises avaient été repoussées à 9h20.

Des sources proches de l'armée arménienne ont affirmé que les troupes azerbaïdjanaises avaient initialement saisi l'un de ses postes frontière dans la zone. Ils ont dit que le poste avait été repris par la partie arménienne quelques heures plus tard.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré, quant à lui, que ses troupes avaient pris des « mesures adéquates » après avoir été la cible de tirs transfrontaliers à Kelbadjar pendant la nuit. Il a indiqué que deux soldats azerbaïdjanais ont été blessés au combat.

Plus tard dans la matinée, les deux parties ont convenu, avec la médiation russe, d'arrêter les combats qui auraient impliqué des tirs de mortier.

« L'accord est largement respecté pour le moment », a rapporté le ministère de la Défense à Erevan à midi. Il a insisté sur le fait qu'« aucun changement dans la ligne de contact n'est intervenu » à la suite des affrontements meurtriers.

Les derniers combats constituent l'un des incidents armés les plus graves dans la zone de conflit du Haut-Karabakh depuis la guerre arméno-azerbaïdjanaise de l'automne dernier au Karabakh. Le ministère arménien de la Défense a déclaré que la partie azerbaïdjanaise l'avait provoqué avant « les négociations prévues à Moscou ».

L'agence de presse Interfax a rapporté que le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou accueillera des entretiens entre ses homologues arménien et azerbaïdjanais plus tard mercredi. Shoigu aurait rencontré lundi le ministre arménien de la Défense par intérim, Archak Karapetian, à Moscou.

Le ministère arménien des Affaires étrangères a accusé Bakou d'accroître délibérément les tensions à la frontière. Il a déclaré que l'Arménie utiliserait tous les « instruments militaro-politiques » à sa disposition pour protéger son intégrité territoriale.

Pour sa part, le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères a déclaré qu'Erevan devrait cesser les « provocations militaires » et entamer des pourparlers avec Bakou sur la délimitation de la frontière entre les deux États.

Partager
Imprimer
Dernière mise à jour : 29/07/2021 19:46