02/12/2021

Un vétéran de la guerre d'Artsakh arrêté pour coup d'État


Un ancien combattant très critique à l'égard du gouvernement arménien a été arrêté mercredi un an après avoir été accusé de complot en vue d'assassiner le Premier ministre Nikol Pachinian.

Ashot Minassian était le commandant d'une milice de volontaires de la ville de Sissian, dans le sud-est, qui a participé aux guerres de 1991-1994 et 2020 en Artsakh.

Minassian et trois personnalités de l'opposition ont été arrêtés en novembre 2020 lors de manifestations antigouvernementales à Erevan déclenchées par la défaite de l'Arménie.

Le Service de Sécurité Nationale (SSN) les a accusés d'avoir comploté pour tuer Pachinian et renverser son gouvernement. Le SSN a affirmé avoir trouvé de grandes quantités d'armes et de munitions dans une propriété appartenant à Minassian.

Les quatre hommes ont rejeté les accusations comme étant motivées par des considérations politiques avant d'être libérés par les tribunaux quelques jours plus tard. L'un d'eux, Arthur Vanetsian, a dirigé le SSN de 2018-2019. Il est désormais leader de l'un des deux groupes d'opposition représentés au parlement arménien.

Sur appel des procureurs, la Cour de cassation arménienne a ordonné en octobre de cette année aux juridictions inférieures de tenir de nouvelles audiences sur la détention provisoire de Minassian.

Un tribunal de première instance d'Erevan a par la suite refusé de le placer en détention provisoire. La Cour d'appel supérieure a annulé cette décision mercredi.

L'arrestation de Minasian qui a suivi a été fermement condamnée par les politiciens de l'opposition et d'autres critiques du gouvernement de Pachinian. Aram Vardevanian, avocat et législateur représentant le principal bloc d'opposition Hayastan, l'a qualifié de coup supplémentaire porté à l'indépendance judiciaire de l'Arménie.

Plus tôt cette année, le ministère arménien de la Justice a demandé à l'organisme de surveillance judiciaire du pays de prendre des mesures disciplinaires contre un juge qui a refusé de délivrer un mandat d'arrêt contre Minassian en novembre 2020. Le juge, Arman Hovannissian, a qualifié cette décision de représailles de la part du gouvernement pour sa décision.

Partager
Imprimer
Dernière mise à jour : 02/12/2021 08:52 
Vision plus opticien

 
Nouveautés boutique
Archives
NH Hebdo N° 287 - 20/01/2022
 
NH Hebdo N° 286 - 13/01/2022
 
NH Hebdo N° 285 - 06/01/2022
 
NH Hebdo N° 284 - 30/12/2021
 
NH Hebdo N° 283 - 23/12/2021